C’est le système de bonus/malus qui fait baisser ou augmenter la prime d’assurance auto. Le concept consiste à récompenser les bons conducteurs et à sanctionner les mauvais. La hausse est due à l’accumulation de certains comportements au volant comme les accidents responsables, la conduite en état d’ivresse, fausse déclaration, primes non payées… Si c’est trop fréquent, l’assurance peut résilier le contrat. Pour tout conducteur malussé, le problème réside dans le fait de trouver un assureur acceptant d’assurer le véhicule.

Un malus trop important

On a tendance à penser que la première chose à faire en cas de malus est le changement d’assureur, mais il faut savoir que même si on fait cela, le malus sera toujours là. Également, si un sinistre a détruit le véhicule et que l’on a déjà un malus, ce dernier ne va pas s’annuler avec l’achat d’un nouveau véhicule ainsi que la souscription d’un nouveau contrat d’assurance. Rien ne change, c’est la prime d’assurance qui va juste augmenter. Si on veut retrouver un tarif normal, il faut avoir un comportement de conduite irréprochable pendant 2 ans au moins. D’ailleurs, en étant un conducteur exemplaire, l’impact se constatera sur le bonus. Toutefois, si à cause du malus, le contrat d’assurance a été résilié, il faut trouver un nouvel assureur. Il ne faudrait pas oublier que la loi interdit de conduire sans assurance, l’amende peut atteindre dans les 3.750 euros avec la confiscation du véhicule et la suspension ou l’annulation du permis de conduire. Pour assurer une voiture en ligne en cas de malus, poursuivez votre lecture.

L’assurance pour les malussés résiliés

Si la compagnie d’assurance a résilié le contrat à cause du malus, toutes les autres compagnies d’assurance le sauront. De ce fait, trouver un nouvel assureur devient un parcours de combattant. Cependant, avec le nombre d’automobilistes malussés résiliés fortement en hausse, un nouvel acteur arrive sur le marché de l’assurance, ce sont les compagnies spécialisées pour ces cas, mais elles ne sont disponibles en ligne. Elles acceptent de prendre les conducteurs à risque par les assureurs classiques. Elles leur proposent des offres adaptées à leur situation. Toutefois, chaque dossier est analysé de près afin de bien déterminer les risques et d’évaluer le montant de la prime d’assurance. Le tarif est plus élevé, mais cela reste quand même raisonnable. Quoi qu’il en soit, la couverte est la même.

Bien choisir un nouveau contrat d’assurance

assurance auto malus
Crédits : Pixabay

Comme dit plus haut, plusieurs assureurs en ligne acceptent les conducteurs malussés et résiliés donc, on a le choix. Mais pour faire des économies, on pense à faire jouer la concurrence en comparant gratuitement les offres. Cela permet de voir les tarifs de ces assureurs et d’avoir un contrat au juste prix suivant notre profil. Quelques minutes suffisent pour comparer. Une fois sur le comparateur en ligne, on répond à quelques questions, et on demande un devis gratuit, personnalisé et sans engagement. Quand le bon contrat est trouvé, la souscription se fait directement sur Internet. Néanmoins, on vérifie bien la formule (tous risques, intermédiaire ou tiers), les garanties optionnelles (protection juridique, assistance 0 km…), les exclusions de garanties et les franchises. À noter que plus les franchises sont importantes, plus le montant à notre charge est élevé en cas de sinistre .

Pas encore de Note.

Merci de Noter cet article.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.