Dans la plupart des cas, ce service est gratuit, cependant l’epaviste peut retenir une partie du prix de rachat de votre épave via le centre VHU.

Attention, dans certains cas, les enlèvements peuvent être payants : c’est le cas lorsque la situation est compliquée du fait de la localisation de la voiture (souterrain, fossé, etc.) ou si vous perdez vos clés.

Dans quels cas l’enlèvement d’épave est-il gratuit ?

Vous avez probablement vu l’une des nombreuses affiches promettant un enlèvement gratuit d’épave. Est-ce une arnaque ? Comment se débarrasser d’une voiture accidentée? Comment fonctionne le système de destruction d’une voiture hors d’usage ? On fait le point.

Véhicule hors d’usage : une réglementation stricte

La loi encadrant les VHU (Véhicules Hors d’Usage) est très stricte. Et pour cause, les épaves sont des déchets qui, s’ils ne sont pas traités, peuvent devenir très polluants : huiles usées, liquide de frein, essence, métaux lourds… Autant de nombreuses substances très polluantes.

En toute logique, il faut l’enlever dans les règles de l’art. Environ 1,3 million de voitures hors d’usage sont anéantis chaque année dans les centres agréés en France.

Ces centres agréés sont au cœur du processus de dépollution et de recyclage des véhicules. Ils doivent retourner gratuitement les VHU à leurs propriétaires, et peuvent parfois les racheter.  Ils sont ensuite soumis à des réglementations environnementales très strictes.

Lors de la remise du véhicule dans un centre agréé VHU, vous devrez présenter certains documents.

Notamment, la carte grise barrée et avec la mention “cédé pour destruction le …” et l’attestation de situation administrative (ou de non gage ).

En cas de perte, de vol ou de retrait de la carte grise, des mesures supplémentaires sont requises. Le centre vous fournira un certificat de destruction, que vous pourrez également télécharger en ligne si besoin.

Ce certificat est très utile, car il vous permet de déclarer le transfert de votre voiture à votre compagnie d’assurance, et vous protège en cas de revente illégale ou de vol de votre voiture épave avec un enlèvement épave gratuit.

Épavistes : le plus souvent gratuit, mais…

Maintenant que votre voiture ne roule plus, il n’est plus possible de l’amener dans un centre agréé. Par conséquent, il est nécessaire d’appeler un épaviste.

Le plus important dans ce cas est de s’assurer que l’épaviste en question est agréé par votre commune pour la gestion des VHU et leur enlèvement.

Dans la plupart des cas, ce service est gratuit, cependant l’épaviste peut retenir une partie du prix de rachat de votre épave via le centre VHU.

Attention, dans certains cas l’enlèvement peut être payant : c’est le cas lorsque la situation est compliquée du fait de la localisation de la voiture (souterrain, fossé, etc.) ou si vous perdez vos clés.

Résumons : céder un VHU à la casse n’est pas seulement obligatoire, mais le plus souvent gratuit. Vous devez récupérer le certificat de cession et de destruction une fois la transaction terminée.

L’épaviste et le centre de destruction doivent être approuvés VHU par la préfecture.

Pas encore de Note.

Merci de Noter cet article.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.