Pour vous qui avez des soucis de trésorerie, sachez que si vous êtes propriétaire d’un bien, vous pourrez le céder grâce à la vente à réméré avec faculté de rachat. Cette opération vous permettra d’avoir dans les plus brefs délais des liquidités pour régler vos créanciers. De plus, vous avez la possibilité de racheter votre bien dans un délai maximum de 5 ans et de l’occuper ou de l’utiliser pendant cette période. Si la vente à réméré vous intéresse, voici nos astuces pour la réussir, car il y a des risques.

Le succès de la vente à réméré grâce à nos conseils

Vente à réméré est faite pour les personnes ayant de gros soucis financiers, et si tel est votre cas, n’attendez pas trop longtemps pour vous engager. Il ne faut pas attendre le dernier moment, car une fois qu’un commandement de saisie vous sera envoyé, vous n’êtes plus propriétaire de votre bien, il appartient à vos créanciers. Quand la vente à réméré est lancée, vous devrez respecter à la lettre tous les engagements. Donnez tous les documents demandés en temps et en heure pour que vous sortiez rapidement de ce contrat et pour que vous jouissiez totalement de votre bien. Aussi, ayez un mode de gestion financière économe quand vos soucis ont eu pour origine un excès d’endettement. Pour information, la vente à réméré peut se faire avec plusieurs types de biens : maison, appartement, terrain nu, voiture, bijoux… mais vous devrez avoir l’acte de propriété, un contrat de vente ou une promesse de vente ne suffit pas. Il n’est pas recommandé de faire du réméré sur un bien en location, surtout si vous avez beaucoup de dettes à régler. Pour faire les choses bien et pour être sûr de tirer le bon prix sur votre bien, approchez un professionnel de la vente à réméré. Afin de céder rapidement votre bien, et ce, au meilleur prix, il va faire jouer la concurrence. De plus, il va s’assurer de la légalité de toutes les démarches.

Les pièges de la vente à réméré

vente à reméré
Crédits : Twenty20

Avant de vous lancer dans la vente à réméré, étudiez les risques, les pièges et les dangers que ça implique. Il faut que l’acte à signer soit rédigé et orchestré par un notaire qui maîtrise totalement ce type de transaction. La vente à réméré est faite pour épurer toutes les dettes, il faut qu’il n’y en ait plus au terme du contrat ainsi, vous pourrez financer le rachat de votre bien. Au cas où une dette n’est pas effacée et qu’elle n’est pas remboursée par le réméré, le notaire doit prouver qu’elle ne va pas impacter le refinancement. Mais encore, l’indemnité d’occupation à verser à l’acheteur tous les mois ne doit pas être exorbitante et ne doit pas surpasser la valeur locative normale du bien. Les honoraires du professionnel doivent être raisonnables. Aussi, ne perdez pas de temps dans le refinancement, soyez prêt pour rapidement demander un crédit. Exigez également des garanties pour le suivi précis de votre dossier après la signature du contrat afin de bien préparer le refinancement. En dernier et pas le moindre, l’acte de vente à réméré n’est pas fait pour vous ruiner, la décote appliquée afin de payer les frais et les dettes est de 25 à 30 % par rapport à la valeur vénale du bien.

Pas encore de Note.

Merci de Noter cet article.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.