Cœur de l’installation électrique, le tableau électrique que l’on appelle aussi tableau de répartition ou de protection est le lien entre le réseau extérieur de distribution d’électricité et celui du logement, car il accueille toutes les lignes électriques. C’est un dispositif indispensable jouant un rôle clé dans une maison ou un appartement. Mais c’est quoi exactement un tableau électrique ? Immédiatement, on vous donne la réponse à cette question.

L’utilité d’un tableau électrique

Le tableau électrique posé par cet électricien levallois est un coffret ou un boîtier réunissant tous les circuits électriques d’une habitation : prises, éclairage, lave-vaisselle, four… Tous les fils électriques s’y imbriquent. Il y a aussi tous les éléments qui garantissent la sécurité des occupants et du logement comme le parafoudre, les disjoncteurs… Sa fonction est de commander toute l’alimentation électrique et les circuits. Sa conception, sa réalisation et son entretien sont régis par la norme NF 15-100, tout comme les installations électriques basse tension en Hexagone. C’est essentiel de la respecter pour la sécurité des personnes et des biens. Généralement, le tableau électrique trouve sa place en hauteur, à l’entrée de l’habitation ou dans le garage. Aussi, ce tableau héberge tous les automatismes relatifs à la domotique comme la sonnerie. Pour sa dimension, la législation concernant la GTL (Gaine Technique de Logement) indique des dimensions minimum de 600 mm x 200 mm, pour un logement de moins de 35 m², c’est 450 mm x 150 mm. Tenons à préciser que le tableau électrique est différent du compteur électrique. Ce dernier mesure l’électricité consommée et l’affiche en temps réel. Cette consommation dépend de la puissance des appareils employés et de leur durée d’utilisation.

Les composants d’un tableau électrique

tableau électrique
Crédits : Twenty20

Le tableau électrique est composé de plusieurs éléments. On y trouve de nombreuses rangées de modules suivant la taille du logement. Il y a le disjoncteur général faisant office d’interrupteur général de toute l’installation de l’électricité. S’il y a un court-circuit ou une surconsommation, il arrête le courant automatiquement. Sur le tableau électrique, on ne trouve plus de fusibles, mais des disjoncteurs protégeant les circuits de l’installation. En plus, des interrupteurs ou des disjoncteurs différentiels protègent les occupants du logement. En cas de court-circuit ou de fuite de courant vers la terre, ils coupent l’électricité du circuit concerné pour éviter les électrocutions. Le parafoudre ou parasurtenseur est optionnelle, mais c’est conseillé pour protéger l’habitation contre les surtensions causées par la foudre.

Bien choisir un tableau électrique

On trouve sur le marché différents types de tableaux électriques (tableau électrique nu et vide, tableau électrique pré-équipé et pré-câblé et tableau électrique étanche), mais le choix dépend de l’architecture du bâtiment (superficie du logement) et des besoins (complexité de l’installation électrique). Le nombre de rangées est entre 1 et 4, et le nombre de modules peut arriver jusqu’à 52. Toutefois, il existe des modèles avec des dimensions standards, les fabricants présentent des blocs compartimentés qui sont faciles à installer. Notre conseil est de prendre un grand tableau électrique pour couvrir les besoins futurs. Pour information, les premiers tableaux électriques datent de l’année 1930, et à cette époque, ils avant une structure en bois, et les fusibles se trouvaient dans des compartiments en porcelaine nommés tabatières.

Pas encore de Note.

Merci de Noter cet article.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.