L'accession à la propriété s'accompagne parfois de quelques maux de tête. Plusieurs problèmes peuvent survenir à tout moment et entrainer des dépenses importantes, mais nécessaires.

Voici d’ailleurs pour vous une liste des réparations les plus coûteuses auxquelles les propriétaires devraient se préparer et des moyens de les éviter.

1 – Des fissures dans les fondations

Pour un propriétaire, trouver des fissures dans ses fondations de maison est rarement annonciateur de bonnes nouvelles. Certaines fissures peuvent en effet menacer l’intégrité de la structure d’un bâtiment.

Sans compter que de l’eau peut s’infiltrer par des fissures et causer des dégâts importants dans un sous-sol.

Les travaux de réparation de fondations sont très complexes et demandent des outils et des produits spécialisés, d’où leur prix très élevé.

Pour prévenir les problèmes de fondations ou du moins les repérer avant qu’ils ne prennent des proportions, soyez attentifs aux signes d’infiltration d’eau. Assurez-vous également que votre terrain est bien drainé près de vos fondations.

2 – Une toiture qui coule

Une toiture qui n’est plus étanche est une autre cause de réparations coûteuses puisque les dégâts matériels engendrés par l’eau qui s’infiltre par celle-ci peuvent s’étendre à toute la charpente et aux plafonds.

C’est pour cette raison que les réparations effectuées pour refaire une toiture qui coule comprennent souvent le remplacement d’une multitude de matériaux de construction.

Pour vous assurer de l’étanchéité de votre maison et de votre toiture, faites inspecter cette dernière sur une base annuelle et demeurez à l’affut de tout dommage causé par le vent ou les autres éléments.

3 – Un problème de fourmis charpentières

Les fourmis charpentières sont de petits insectes qui peuvent causer des dommages impressionnants aux maisons dotées de charpente en bois. Lorsqu’elles infestent une résidence elles peuvent carrément fragiliser les poutres, solives et d’autres éléments de structure.

Ces éléments sont très dispendieux et complexes à remplacer puisque cela implique souvent d’ouvrir les murs, planchers ou plafonds. 

Pour ne pas être victime d’une infestation, faites en sorte d’éliminer les sources d’humidité, car les fourmis charpentières raffolent du bois humide.

4 – Un système CVC vétuste

Remplacer un système CVC qui n’est plus en mesure de chauffer et de climatiser un bâtiment adéquatement peut représenter une dépense importante. 

En plus du prix de l’appareil CVC, il faut aussi calculer le prix de son installation ainsi que du passage des conduites qui feront circuler l’air.

Pour prolonger la vie de votre système CVC, veillez à nettoyer ses filtres et conduites régulièrement.

5 – Un chauffe-eau défectueux

L’eau chaude est essentielle au confort. C’est lorsqu’un chauffe-eau fait défaut qu’on s’en rend compte !

Les réparations de chauffe-eau sont cependant dispendieuses puisqu’elles peuvent impliquer la plomberie et l’électricité, qui ne font pas toujours bon ménage. Il est donc pratiquement essentiel de faire appel à un professionnel.

Pour éviter les problèmes de chauffe-eau imprévus, n’hésitez pas à remplacer le vôtre s’il commence à prendre de l’âge et présente des signes de défaillance.

Soyez attentifs aux signes pour éviter des réparations coûteuses

Pour conclure, il est important de se rappeler que le prix des réparations peut être moindre si vous détectez les problèmes à un stade précoce. 

Soyez donc attentifs aux signes qui pourraient indiquer que quelque chose cloche. Aussitôt que vous prenez connaissance qu’une réparation est nécessaire, effectuez-la ou contactez un professionnel qui le fera pour vous. 

Pas encore de Note.

Merci de Noter cet article.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.